bluesiac

Pour commander :
Boutique Bluesiac chez Brennus Music
ou par la page "Contact" ou par les Promos de la page d'accueil.


ML 2013

Mike Lécuyer
"5"
Bluesiac BL8718
Janvier 2017

Pub à la radio
Blues à la radio
C'est quand qu'on est vieux ?
C'est la vie
Au Comptoir du Blues
La fille en bleu
En sortant du studio
Un musicien est mort
A quel âge est-on immortel ?
Au Club 27

Page spéciale sur l'enregistrement de l'album "5".


 

ML 2013Mike Lécuyer
"L'heure bleue"
Bluesiac BL8710
Octobre 2013

Le ciel est bleu
Rock 'n' Roll Mojito Party
J'ai prié pour...
Où est passé le passé ?
Couleurs de l'âme
Blonde, Brune ou Rousse
Chaque mois
Elle danse dans la brume
Frankenstein Boogie
Je suis descendu à la mer aujourd'hui
Pas l' temps, pas l' temps
La vie est une belle p...
Funky Blues 1977

Page spéciale sur l'enregistrement de l'album "L'heure bleue".


Mike Lecuyer 2010Mike Lécuyer
"De Montparnasse à Montréal"
Bluesiac BL8703
Janvier 2011

- De Montparnasse :
Contribution blues
C'est pas moi qui
Mister JJ Cale
Augmentation blues
Pas bien blues
Oncle Paul
Blues, Blues sur Seine
- A Montréal :
Pas de nom
Montparnasse-Montréal
Tout tout va bien
Le blues de Bo Diddley
Lundi matin blues
Le blues de Lécuyer
Tout tout va bien (part 2)



mike 2008Mike Lécuyer
"19 777 879 (p... 30 ans !)"
Bluesiac BL8701
Septembre 2008

Des vacances
Frankenstein Boogie
Gare du Nord (à 7 plombes du mat' blues)
Je n'ai même plus de fric pour faire un flip'
(La prison de) La Santé
Oncle Paul
Jusqu'au plafond
Accident du travail
Un jour
Où est donc le bon vieux temps ?
(Where have all the good times gone, Kinks)
Une tonne de blues
Une tonne de blues, part 2
Dépression nerveuse
Montparnasse
Cours petit cours
Enlève tes chaussures
Sens dessus-dessous
Le serpent
Samedi
+ Bonus 1973


.:: L'univers de Mike Lécuyer ::.


2017 cd "5"

PUB A LA RADIO <=> BLUES A LA RADIO
Je m' réveill' ce matin mi figue-mi raisin
Le soleil fait grise mine sur mes deux tartines
J'allum' la radio je monte la sono
Pendant que le café fait rien qu'à passer
refrain :
Et là un truc de dingue qui me déglingue la carlingue :
Oh oui j'entends un Blues à la radio
Blues à la radio Blues à la radio
Blues à la radio ho ho ho ho

Un d' ces vieux morceaux de derrièr' les fagots
Avec tout ce qu'il faut guitar' et harmo
C'est pas une valse C'est pas un tango
'y a mêm' du piano (de la slide) solo à gogo
Refrain

(Mais) je m' réveill' en sursaut car dans la radio
Se dégueul' un' pub débile spécial' pour sénile

Maint'nant les infos et la météo
Qui m'appelle et m'interpelle et puis me martèle
refrain :
Hélas un truc de dingue qui me déglingue la carlingue :
Oh non j'entends une pub à la radio
Pub à la radio Pub à la radio
Pub à la radio ho ho ho ho

Moi j' veux du
Blues à la radio Blues à la radio
Blues à la radio ho ho ho ho

 

C'EST QUAND QU'ON EST VIEUX <=> C'EST LA VIE
On ne peut pas toujours marcher sur les braises
Mais on devra un jour sucrer les fraises
On ne peut pas toujours savoir ce qu'on veut
Dans le même panier faut pas mettre tous ses œufs
Refrain :
C’est la vie, c'est la vie, Et on fait c' qu'on peut
(choeur) (C'est la vie, c'est la vie, Et on fait c' qu'on peut)
C'est la vie, c'est la vie C'est quand qu'on est vieux ?
(choeur) (C'est la vie, c'est la vie C'est quand qu'on est vieux ?)

Tu sors le matin du ventre de ta mère
Tu rentres le soir ca y est t'es grand-père
Tu vas bien bosser pendant des années
Mais ta retraite qui va donc la payer ?
Refrain

Sur le Bassin je rêve d'un petit bateau
Pendant que d'autres ont gagné au Loto
Sur le Bassin je n'aurais pas de bateau
Mais 'y en a qu'ont rien à se mettre sur le dos
Refrain

Et sur ma terrasse j'écoute les oiseaux
Pendant que d'autres s'embrassent dans le métro
Et sur ma terrass' je vois les nuages là-haut
Pendant que sur Canal, la Miss Météo
Refrain

 

AU COMPTOIR DU BLUES <=> LA FILLE EN BLEU
La fille en bleu a les yeux fermés
Et je n'ose pas lui parler
J'ai comme une envie (folle) de fumer
Mais ça fait (trop) longtemps qu' j'ai arrêté
Refrain :
Au comptoir du blues La fille en bleu
Compte les jours où il pleut...

La fille en bleu a les yeux mouillés
Et je n'ose pas l'inviter
J'ai comme une envie (folle) de l'embrasser
Mais ça fait (trop) longtemps qu' j'ai arrêté
Refrain

Une larme lentement a coulé
Dans son mojito glacé
Dehors la pluie recommence à tomber
Je crois qu'il est temps de rentrer
Refrain

Je marche sous le ciel étoilé
Mes pas résonnent sur les pavés
Je marche saoul j' vais tituber
La lune se jette à mes pieds
Refrain

 

EN SORTANT DU STUDIO <=> UN MUSICIEN EST MORT
Refrain :
Un musicien est mort d’avoir swingué trop fort
Il avait deux grands cernes en sortant du studio-o

Disques concerts dollars à flots
Promo super flashes et bravos
Fatigue hôtel train ou avion
Groupie peau blême sous les néons

Pilule-pansement cachet-calmant
Cocktail flashant l’ont tué à temps
À moins d’ trente ans devient légende
Le manager calcule les ventes

Refrain

Refrain

Et tous ses fans sur toute la terre
Pleurent en silence l’ami le frère
Qui les aidait par sa musique
Qui les aimait par sa musique

Refrain :
Un musicien est mort d’avoir swingué trop fort
Il avait deux grands cernes en sortant du studio
En sortant du studio…

 

AU CLUB 27 <=> A QUEL AGE EST-ON IMMORTEL ?

Au Club 27 tous les membres ont le même âge pour devenir immortels...

1938, le premier membre est Robert Johnson.
Il vend son âme au diable et la légende dit
qu’il fut empoisonné par un mari jaloux...

1969, un Rolling Stones donne son dernier banquet dans sa piscine.
On retrouva noyé Brian Jones
dans le brouillard bleu de ses vapeurs d’alcool...

1970, on se bouscule à l’entrée. Tout d’abord Alan Wilson
et sa voix très spéciale qui s’étend au milieu des séquoias
pendant qu’hulule une chouette aveugle...

Et voici le grand Jimi Hendrix qui tente lui-aussi l’expérience
de cette année tragique. On n’entendra plus
les cris de sa stratocaster qui résonnaient jusqu’à la stratosphère...

Deux semaines plus tard Janis Joplin boit sa dernière bouteille
de Southern Comfort. On la surnommait Pearl
et son blues cosmique n’était plus pour elle d’aucun réconfort...

1971, salle de bains parisienne,
Jim Morrison chevauche sa dernière tempête.
Par la grande porte il rejoint les poètes maudits, this is the end...

1994, Kurt Cobain atteint le nirvana d’une dose létale,
accompagné d’un coup de fusil fatal
et entouré de ses Fender Mustang et Jaguar...

2011, une anglaise à la voix soul chante «no no no» d’une voix saoule.
Une blanche à la voix black and blues
Amy Whinehouse a rejoint le club...

Au Club 27 tous les membres ont le même âge pour devenir immortels...

Alors je pose la question : A quel âge est-on immortel ?

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

2013 cd "L"heure bleue"

LE CIEL EST BLEU (le vin est rouge) (G, G D C G)
Mike Lécuyer / Bernard Zuang

Tout près de la Tour de Montaigne
On se retrouve entre amis
Dans un relais ambiance européenne
Ca s' passe comme ça le vendredi
Refrain :
Le ciel est bleu , le vin est rouge
On peut être heureux tout en chantant le blues

On n'y boit pas que d' la verveine
Les vignes sont belles à Montravel
Et comme aurait pu l'écrire Montaigne
Les filles sont belles à Saint Michel
Refrain

Je suis adepte d'une nouvelle religion
Où l'on va prier Saint Emilion
Je connais même un certain Pomerol
Qui se déguste en rock 'n' roll
Refrain

ROCK 'N' ROLL MOJITO PARTY (G C D)
Mike Lécuyer

Si l'envie vous prend maint'nant de danser
Il faut tout d'abord vous désaltérer - -
Refrain : Rock 'n' roll Mojito
Rock 'n' roll et mojito-o-oh 'y a rien d' plus beau !
Des feuilles de menthe au fond du verre
(Et) du sucre de canne en 2 cuillères
Refrain
Quelques p'tits morceaux de vert citron (3 ou 4 morceaux de vert citron)
Ecrasez douc'ment avec un pilon - -
Refrain
Versez maintenant le rhum blanc
De la glace pilée, ajoutez franchement
Refrain
Un trait d'eau gazeuse ou bien de champagne
Ou d'Angostura, ou d' Curaçao - -
Refrain
Maintenant c'est prêt, vous pouvez danser
Faites bien attention de rien renverser - -
Refrain
Rock 'n' roll Mojito Rock 'n' roll Mojito

J'AI PRIÉ POUR (E A B)
Mike Lécuyer / Bernard Zuang

J'ai prié pour l'amour, j'ai prié pour de l'or
J'ai prié pour du v'lours, j'ai prié pour sa mort
J'ai prié, prié, prié pour du beurre
J'ai prié pour du flouze Mais l' bon dieu m'a donné qu' du blues

J'ai prié Saint Loto, j'ai prié Saint Magot
J'ai prié les impôts, j'ai prié mon frigo
J'ai prié, prié, prié pour du beurre
J'ai prié Carte Blues Mais l' banquier m'a donné qu' d' la loose

J'ai prié pour un tube, j'ai prié pour sa bouche
J'ai grillé des ampoules et mes dernières cartouches
J'ai grillé, grillé, des tartines de beurre
J'ai grillé en enfer, mais l' bon diable m'a renvoyé sur Terre

Je m' suis pas fait prier pour rater mes exams,
Récupérer mon chat et oublier les femmes
J'ai prié, prié, prié pour du beurre
J'ai prié pour du flouze Mais l' bon dieu m'a donné qu' du blues

Je m' suis pas fait prier pour rater mes exams,
Récupérer mon âme et oublier les femmes
J'ai prié, prié, prié pour du beurre
J'ai prié pour du flouze Mais l' bon dieu m'a donné qu' du blues
J'ai prié pour du flouze Mais l' bon dieu m'a donné qu' du blues
J'ai prié pour du flouze Mais l' bon dieu m'a donné qu' du blues

OÙ EST PASSÉ LE PASSÉ ? (Fm / Bb7)
Mike Lécuyer / Bernard Zuang
Refrain : Où est passé le passé ? Hou Ah
Où où où est passé le passé ? Hou Ah

Où est passé la seconde, la minute, l'heure et la journée
Où est passé la semaine, le mois et même l'année
Refrain

Où sont passées les secondes, les minutes, les heures et les journées
Où sont passés les semaines, les mois et même les années
Refrain

COULEURS DE L'ÂME (G C B D)
Gérard Chaumarel / Mike Lécuyer

J’en ai passé des nuits blanches
A ressasser des idées noires
J’en ai passé des nuits blanches
A ressasser des idées noires
Et du lundi jusqu’au dimanche
Tout seul avec mon désespoir

J’en ai vu de toutes les couleurs
En tout cas sûrement pas du rose x 2
Et quand elle m’a fermé son cœur
J’dois dire que j’ai pas compris grand-chose

Du jaune, du rouge ou bien du blanc,
Marron j’étais tombé dedans x 2
Jamais plus rien n' s'ra comme avant
Rien n’est facile, ni noir ni blanc

Je ne cherch' qu’un coin de ciel bleu
Où je pourrai poser mon âme x 2
Mais où que se portent mes yeux
Y a rien à fair' partout il pleut !

Mais j'ai trouvé mon ciel bleu Et j'ai enfin posé mon âme
Mais j'ai trouvé mon ciel bleu Et j'ai enfin posé mon âme...

BLONDE, BRUNE OU ROUSSE
Mike Lécuyer / Laurent Lahaye

Qu'elle soit vraie blonde, brune ou bien rousse
Elle dépose sur ma bouche un baiser de mousse
Qu'elle soit ambrée, blanche, amère ou bien douce
Je la laisse dans ma gorge se la couler douce

Quand je m'approche de sa jolie frimousse
Elle joue les Saintes Nitouche et se trémousse
Quand je l'embrasse, elle tousse et m'éclabousse
Elle s'effarouche et je n'ose bouger le pouce

CHAQUE MOIS (E A)
Mike Lécuyer - Roland Tchakounté / Mike Lécuyer

(Mike)
Chaque mois / Chaque mois vers le douze / J’ suis déjà en rouge / --
Ce compte en banque / Il m'en fait baver / C’est pas un conte de fée / --
(Roland)
N jong lik fa , Njong lik fa / Noum ne mih ndu nkuh ben nguh ngap mbe
Njong lik fa, Njong Nwu fa / Noum ne mih ndu nkuh ben nguh ngap mbe
(Mike)
Chaque mois / Chaque mois vers le treize / Je sucre les fraises / --
Refrain (Roland & Mike)
Chaque mois / Chaque mois / Chaque mois / Chaque mois
(Roland)
Me bip ntwe mebwo njon lik fa / A nke ntardé ne suk mb
Vie dur den nke ngutniam mbe / Njong nguelan fa buh ne nke ndjaam mbé
(Mike)
Chaque mois / Chaque mois vers le douze / J’ suis déjà en rouge / --
(Roland & Mike)
Se mettre au vert / Manger des oranges / Ne plus voir rouge / --
Refrain (Roland & Mike)
Chaque mois / Chaque mois / Chaque mois / Chaque mois
(Mike)
Le 15 ça m’dézingue / Le 16 mal à l’aise / Et l’ 17 j’ suis à sec /
L' 18 (y a) pas d’huîtres / (Et) L' 19 pas d' bœuf / Le 20 peau d' chagrin /
Et l' 21 j'ai p'us rien !
Refrain (Roland & Mike)
Chaque mois vers le douze / Chaque mois j'ai le blues

ELLE DANSE DANS LA BRUME (A E D F#m)
Mike Lécuyer / Bernard Zuang
Elle danse dans la brume Elle danse au clair de lune
Elle danse entre chien et loup Elle danse jusqu'au bout
Elle danse pour s'évader Elle danse pour s'échapper
Elle danse pour où ? Elle danse pour oublier

Elle panse ses blessures Elle pense à son futur
Elle chante dans un murmure Elle chante sans armure
Elle danse pour s'évader Elle danse pour s'échapper
Elle danse pour où ? Elle danse pour oublier

Elle danse dans la nuit Elle danse sans faire de bruit
Elle danse comme une prière Ses pieds ne touchent plus terre
Elle danse pour s'évader Elle danse pour s'échapper
Elle danse pour où ? Elle danse pour oublier

Elle danse dans la brume Elle danse au clair de lune
Elle danse entre chien et loup Elle danse jusqu'au bout
Elle danse pour s'évader Elle danse pour s'échapper
Elle danse pour où ? Elle danse pour oublier

Elle danse pour s'évader Elle danse pour s'envoler
Elle danse pour où ? Elle danse pour oublier

FRANKENSTEIN BOOGIE (Editions Crypto 1977) version 2013
Mike Lécuyer / Bernard Zuang
Couplet : E B A A E A F# B Pont : A A E E A A F# B

Comme Frankenstein, j’ai pas de veine
Quand je m’amène à une soirée mondaine
Les gens paniquent, me montrent du doigt,
À coup de triques, on me reçoit.

Oh Dracula, il est mieux que moi
Et les nanas, elles ne se méfient pas
Mais si j’étais elles, je ferai gaffe
D’aller au ciel quand il embrasse

Oh ce serait si bon… Oh oui si bon
D’en avoir une à moi… Tout contre moi
Oh serrée dans mes bras. Contre mon sparadrap
J' vous jure qu' j' ferai attention à son joli menton…

Comme Frankenstein, j’ai pas de veine
Si elles se fêlent comme de la porcelaine
Mais que voulez-vous (hou), les filles cette année :
Je les aime comme un fou, elles ne peuvent résister.

Oh ce serait si bon… Oh oui si bon
D’en avoir une à moi… Tout contre moi
Oh serrée dans mes bras. Contre mon sparadrap
J' vous jure qu' j' ferai attention à son joli menton…

JE SUIS DESCENDU A LA MER AUJOURD'HUI (A7 / Em)
Mike Lécuyer / Bernard Zuang
Je suis descendu à la mer aujourd’hui
La plage était sale et le sable gris
Heureusement les cartes postales ne sont pas chères
Pour se rappeler les vraies couleurs de la mer !

Je suis descendu à la mer aujourd’hui
Je crois que je vais faire de l’hydrophobie
Le phare est entouré d’une drôle de brume
À côté du port, l’usine nous enfume

Pont Gamelles, vaisselle, bouteilles, ’y en a partout
Touristes et industriels sans cervelle
Tout le monde s’en fout, le monde est-il fou ?
(break ) Serions-nous tous… des criminels !

Quand les enfants toussent c'est par manque d'air
Quand les arbres poussent c'est de travers
Si ça continue (comme ça) l'oxygène se vendra
Bientôt dans des bouteilles de Coca (Cola)

Et les écoliers feront leur devoirs
Tout en dessinant des plages noires
Un jour disparues de nos mémoires
Elles ne resteront qu' dans les livres d'histoire

Gamelles, vaisselle, bouteilles, ’y en a partout
Touristes et industriels sans cervelle
Tout le monde s’en fout, le monde est-il fou ?
(break ) Serions-nous tous… des criminels !

Je suis descendu à la mer aujourd’hui
La plage était sale et le sable gris
Heureusement les cartes postales ne sont pas chères
Pour se rappeler les vraies couleurs de la mer !

Je suis descendu à la mer aujourd’hui
Je suis descendu à la mer aujourd’hui

LA VIE EST UNE BELLE P... (E A B)
Mike Lécuyer / Bernard Zuang
J'ai mal au cou J'ai mal aux g'noux
J' suis pas un génie J' suis plus ingénu (mais)
Refrain : La vie est une… Belle putain… Que j'embrasse chaque matin

J'ai mal aux tempes J'ai mal aux dents
J'ai pris une trempe Avec le temps (mais)
Refrain : La vie est une… Belle putain… Que j'embrasse chaque matin

Mêm' si je crois Que je n' crois pas
Le grand Mystère C'était mon chat (et)
Refrain : La vie est une… Belle putain… Que j'embrasse chaque matin

Mêm' si la vie est un pavé dans la mort
Le dernier jour Je chant'rais encore
Refrain : La vie est une… Belle putain… Que j'embrasse chaque matin

FUNKY BLUES 1977 (G)
Mike Lécuyer / Lionel Raynal

Hey les amis, vous écoutez
Une bande magnétique du siècle dernier
En 1977 alors encerclés,
Par le punk et le disco, on a résisté
Du côté d'Angers, on a enregistré
3 disques vinyles que vous pourrez trouver
Avec un peu d' chance dans un vide-grenier
Ou un magasin de disques "très, très" branché...

Ou même sur internet en tapant Lécuyer
Dans les moteurs de recherches spécialisés
Ca n' vaut pas grand chose mêm' s'il y a des escrocs
Qui essayent de les vendre pour 50 euros.

Après des années dans la presse musicale
Me voici future star nationale
Avec un beau stylo, j'ai signé mon contrat
Chez le label Crypto, distribution RCA
Mais après avoir été sur une radio nationale
"Espoir de l'été", c'est la déception brutale
Je romps mon contrat pour partir chez Phonogram
Mais après un album, je m' retrouv' sur l' macadam...

J'ai donc hiberné pendant 25 ans
Et me suis réveillé tout plein d'allant
Grâce au Macintosh et au multimédia
J'ai repris ma guitare, Allelujah !

L'aventure avait commencé sous le nom de Mike & Sa Clique
Voici les noms de tous ces musiciens émérites :
Bernard Zuang, Gérald Coulondre
Jean-Claude Levasseur, Lionel Raynal
Christian Décamps, Lucky Luccantoni
Rachid Amlaoui, Antoine Mizrahi
Rolly Lucot et Jacque Migaud
Richard Loury et Mauro Serri
... Yeah

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

2011 cd "De Montparnasse à Montréal

=> de Montparnasse...

CONTRIBUTION BLUES (E A B G A E)
Yves Phélut - Mike Lécuyer / Bernard Zuang

1 Aujourd'hui c’est lundi, je m’ suis levé vite fait
J’ai trempé mes tartines dans mon café au lait
Dans un grand sac à dos, j’ai fourré mon pognon
Je m’ suis véhiculé jusqu’à la perception
L’inspecteur m’a coincé avec son épuisette
’Y m’a laissé r’partir en slip et en chaussettes

2 En sortant de c’ taudis, ’y avait une peau de banane
Je m’ suis r’trouvé par terre, c’ que ça fait mal au crâne
Là-bas comme un espoir, la lueur d’un troquet
Perforait le brouillard de ses néons violets
J’avais plus un kopeck, j’ai pris un blanc limé
J’ai dit : « j’ vous réglerai en douze mensualités ! »

Refrain : 
C’te Contribution Blues, c’est pas une sinécure
J’ai l’impression d’ virer tout mon fric aux ordures
C’te Contribution Blues, c’est pas du cinéma
Mon compte est bon, je m’ sens tout… raplapla

3 J’ai vendu mon évier, démonté mon parquet
Avec l’argent des clous j’ pourrai p’têt’ boire un coup
J’ai pas assez d’ pognon pour m’ payer un soufflant
Même pour se suicider faut avoir de l’argent
Monsieur l’ curé m’a dit que pour aller au ciel
Fallait avoir payé son tiers provisionnel !

Refrains

C’EST PAS MOI QUI… (C Dm G7 C F Em Dm C F Em Dm)
Yves Phélut - Mike Lécuyer / Bernard Zuang

1) J’y suis pour rien, dit Wes Montgomery Je grattais un vieux blues en mi
Mon truc à moi c’est pas la praline Faut qu’ ça soit cool sinon j’ déprime
J’étais sur une quinte augmentée, Vous n’ pouvez pas m’inculper
Refrain : J’ai pas tué Ken--ne---dy
Va t’ fair’ cuir’ un steak, mec, C’est pas moi qui…

2) J’étais sur scène, répond BB King Et j’ préfèr’ Lucille à Marylin
En c’ temps-là pour les Bluesmen Fallait pas trop qu’on la ramène
En 63 je faisais gaffe De pas passer par le Texas
Refrain

3) Vous déconnez, fait Jimi Hendrix En s’ filant des claques sur les cuixes
À c’t’ époque j’étais dans les choux Qu’est-ce-que c’est que c’t’ histoire de fou
J’ suis un killer à la guitare, Mais j’ai pas d’ goût pour le mitard
Refrain 

4) Putain d’ moto se dit le camionneur En r’gardant dans son rétroviseur
C’est pire qu’une dose de cocaïne Et ça fait mal dans les narines
C’était l’histoir’ d’un mec président Et on s’est bien marré un moment
Refrain : J’ai pas tué Colucci,
Va t’ fair’ cuir’ un steak, mec, C’est pas moi qui…

5) C’est pas nous soupir’nt les paparazzi, On n’a rien vu, il faisait nuit
On la suivait au téléobjectif Et pour nous c’était innofensif
Au pont d’ l’Alma y a maintenant Des fleurs qui poussent de couleur sang
Refrain : J’ai pas tué Lay Di,
Va t’ fair’ cuir’ un steak, mec, C’est pas moi qui…

J’ai pas tué Colucci, Va t’ fair’ cuir’ un steak, mec, C’est pas moi qui…
J’ai pas tué Lady Di, Va t’ fair’ cuir’ un steak, mec, C’est pas moi qui…
J’ai pas tué Kennedy, Va t’ fair’ cuir’ un steak, mec,
C’est pas moi qui t’nait le fusil

MISTER J.J. CALE (A A C D)
Mike Lécuyer / Bernard Zuang

1) Lorsque tu chantes le soir Quand tu branches ta guitare
Tu fais sortir les étoiles Tu chasses le brouillard

2) Tu nous berces et nous excites D’un coup de solo magique
Et puis tu appelles la brise Qui fait de la musique
Refrain :  Hey Hey Mister J.J. Cale (x 4)

3) Pas besoin de ton docteur Pas besoin de cocaïne
Juste tes disques de rock ‘n’ roll Qu’on écoute après minuit
Refrain

4) Tu marmonnes de ta voix douce Un air de lassitude
Quand tu joues le même vieux blues Que tes amis du Sud

Tu les retrouves en Louisiane Ou bien en Géorgie
Tu les rejoins en Oklahoma Ou bien au Mississippi
Refrains

AUGMENTATION BLUES (D A E E)
Mike Lécuyer / Bernard Zuang

J’étais déjà en r’tard Quand je me suis levé
J’avais pas vraiment l’ temps De m’ raser ni d’ m’habiller
Alors pour la pointeuse. Je m’ pointe en pyjama
J’ m’installe pour une petit’ berceuse Mais l’ patron a besoin d’ moi

À l’entrée de son bureau Et avec des yeux ronds
’Y m’ dit d’un air surpris : « Qu’est-ce donc que cett’ tenue
Z’avez donc pas aut’ chose. À vous mettre sur le cul ? »
Je saute sur l’occasion..... Et j’ ui dis : OK patron…

’y m’ faut une augmentation... Un peu d’oseille, un peu d’ pognon
Un peu de flouze car j’ai le blues
Un peu de flouze car j’ai le blues
Un peu de flouze car j’ai le blues
Un peu de flouze car j’ai le blues blues blues blues blu-es

J’ai dû j’ai dû parler fort J’ l’ai tout décoiffé
J’ crois bien que j’ai eu tort Mais ’y m’ dit : Lécuyer
Oui vous avez raison Je vais vous augmenter
Plannings et réunions Et piles de vos dossiers--- !

’y m’ fallait une augmentation... Un peu d’oseille, un peu d’ pognon
Un peu de flouze car j’ai le blues Un peu de flouze car j’ai le blues
Un peu de flouze car j’ai le blues
Un peu de flouze car j’ai le blues blues blues blues blu-es

PAS BIEN BLUES (G D C C C G Bm D E G D C)
Yves Phélut / Mike Lécuyer / Bernard Zuang

1) Quand je m’ suis levé ce matin, ca f’sait vraiment pas fort
J’ai tout recraché mon pain, (tout) Dégueulé mon roquefort
J’ai dit : « j’ peux pas rester comme ça, Faut qu’ j’aille fair’ un tour en bas»
Ca allait pas bien…. pas bien du tout (x 2)

2) J’ suis rentré dans l’ troquet en-d’ssous, Traîné jusqu’au comptoir,
J’ connais l’ garçon, c’est un filou, «Hey qu’est-ce-que tu veux boire ?»
J’ai dit «J’ peux plus rien avaler, Sers-moi juste un litiné»
Ca va-a pas bien…. pas bien du tout (x 2)

3) En r’montant j’ai vu la voisine, Elle s’est pliée en quarte
« Oh dis donc », qu’ell’ m’ fait, « ta bobine, T’ as vu ta tête à tarte ? »
J’ai dit «j’ s’rais toi, j’insist’rai pas, Je vais te claquer dans les doigts»
Ca va-a pas bien…. pas bien du tout (x 2)

4) Un jour j’ la prendrai dans un coin, Un jour j’y f ‘rai sa fête,
J’y f’rai la tête en meule de foin, (Même qu’) J’y donn’rai des pâquerettes
Un jour je lui tendrai ma pomme Un jour elle viendra dans mon home
Ca ira bien…… très bien du tout (x 2)
Ca ira bien, bien , bien, bien, très bien du tout (x 2)
Ca ira bien, bien , bien, bien, très bien du tout (x 4)
Ca ira bien, bien , bien, bien, très bien du tout (x 4) … yeah

ONCLE PAUL (Editions Crypto 1978) version 2011
(couplet : D D/C D/B Dadd9, refrain : D A G)
Mike Lécuyer / Bernard Zuang

1/ Il est gentil, bon travailleur
Et si les snobs lui font un peu peur
C’est qu’il aime avec son cœur
Et travaille avec ses mains.

2/ Chaque matin, il prend le train
À 8 h 30 il arrive à son boulot
Sauf samedi et dimanche, jours de repos,
Qu’il partage entre le billard et le tarot.
Refrain :
Et mon Oncle Paul n’est qu’un petit bonhomme
Et mon Oncle Paul ne dérange personne

3/ Samedi après-midi à trois heures moins le quart
Il retrouve son copain Dédé pour le billard.
Il boit un café et un petit marc,
Joue jusqu’à cinq heures et puis repart.
Refrain

4/ Le dimanche, Tante Hélène fait le marché.
Pendant ce temps, il est au tiercé.
L’après-midi, c’est le tarot chez René
Et le soir, une série à la télé.
Refrains

BLUES, BLUES SUR SEINE (D A E E  D A G)
Mike Lécuyer
1/ Dans les prisons ou les écoles
Dans les p'tits bars ou les grandes salles
Q'on soit cinq cents ou bien cinquante
On nous enchante et on le chante
Refrain : Blu-u-u-ues, Blues sur Seine (x4)

2/ Dans toutes les langues, tous les pays
De la Louisiane, jusqu'au Mali
Dans tous les styles, tout’s les couleurs
(break) Toutes les ambiances, toutes les humeurs
Refrain

3/ Mantes la Jolie ou bien Memphis
Cahors, Cognac ou Montréal
Tremplins ou jams, les liens se tissent
(break) C'est not' fierté, not' festival
Refrain

4/ On danse, on chante, on rit, on pleure
Cac Georges Brassens ou Collégiale
Tous les esprits, tout’s les couleurs
(break) C’est la devise du Festival
Refrains
Hey Hey Hey, Blues sur Seine...

=> à Montréal...

PAS DE NOM (E A/G E , E G A B§ B A G F#)
Mike Lécuyer
On dit que le blues c'est la musique du diable,
mais pour moi il n'a pas de nom...

1) Dans l’ombre de votre ombre Dans l’ jour ou la pénombre
Je tire les ficelles Je jouis d’ mes jeux cruels
Du haut de ma poubelle Que la violence est belle
Conflits ou maladies C’est mon sel de la vie
Refrain : Mais surtout surtout ne me demandez pas mon nom...(break)

2) Las Vegas ou Hong-Kong Cett’ époqu’ est féconde
En milliards de parties Pions méchants ou gentils
C’est moi qui les conduit Sur l’échiquier de leur vie
C’est moi qui les endort Sur le lit de leur mort
Refrain

3) De New-York à Paris Je surveille mes missiles
Je suis le dieu de la guerre Je suis le dieu de la haine
Attentats ou accidents Voilà de beaux passe-temps
Saint-Michel ou Port-Royal TWA vol 800
Refrain
… oh non...
… et quand vous serez las, hélas, je serai toujours... là...

MONTPARNASSE - MONTRÉAL (A E A E A G D A)
Mike Lécuyer / Bernard Zuang
1 Je ne suis pas né dans l’ quartier du Mont Royal
L’hiver est bien long, en attendant les festivals
Ah ben mon carosse c’est quand même la grosse vie sale
Refrain : Et pourtant ma place… c’est à Montparnasse (x2)

3 Avec les copains on s’ retrouvait sur le Boul’vard
Autour d’un baby, d’un flipper ou d’un billard
Ça d’v’nait l'Acadie quand on jouait de la guitare
Ca swinguait pas mal… À-a Montparnasse (x2)

2 Et parfois l’on rêve à de très lointains rivages
Mais comme on n’ peut pas se payer de grands voyages
On ferme les yeux, on respire le vent du large
On monte tout en haut… D’ la tour Montparnasse (x2)

5 Si le train va vite et avec beaucoup d’élan
On traversera d’un seul coup cet Océan
On s’ retrouvera dans nos rêves d’adolescents
La rue du Départ… C’est gare Montparnasse (x4)

TOUT TOUT VA BIEN (G C D)
Mike Lécuyer
1 Les prix qui montent, les arbres qui tombent
L’essence qui monte, la pluie qui tombe
La merde qui r’monte, les ch’veux qui tombent
La vie en trombe, les bombes qui tombent
(mais) Tout va bien, Tout va bien, Tout va bien

2 Certains se groguent, certains se droguent
Certains se flinguent, certains sont dingues
Certains vous trempent, certains vous trompent
Certains en pleurs, certains en fleurs
(mais) Tout va bien, Tout va bien, Tout va bien-

Refrain :
Tout tout tout va bien Tout tout tout va bien
Tout tout tout va bien Tout tout tout va bien
Tout-tout va bien, Tout-tout va bien, pas vrai le chien !

3 Certains en r’tard, certains trop tard
Certains bavards, certains blafards
Certains tricards, certains costards
Certains couchent tard, certains caus’nt tard
(mais) Tout va bien, Tout va bien, Tout va bien--

4 Nous sommes des chiens et tout est bien
Nous sommes des cons et tout est bon
Nous sommes de trop et tout est beau
Nous sommes en bas et eux en haut
(mais) Tout va bien, Tout va bien, Tout va bien-- (oh oui)

Refrains

LE BLUES DE BO DIDDLEY (E/E5 (G), A E)
Mike Lécuyer / Claude Dornier

1/ 'l'a toujours aimé chanter
Et ça depuis qu'il était bébé
'Y n' s'était jamais arrêté
Jusqu'au jour du jugement dernier
On l' prenait pour un fêlé
On l' disait même ensorcelé
Son blues va vous envoûter
Vous fair' danser, vous fair' hurler
Refrain :
Chante chante chante Chante-nous ton blues Bo Diddley
Chante chante chante Chante-nous ton blues Hey Bo Diddley

2/ Avec sa Gretsch rectangulaire
Il savait comment y faire
Pour vous plonger dans l'enfer
De ses tempos légendaires
Maracas et jungle beat
Guitare ryhthmique et hypnotique
Ambiance toujours électrique
Jusqu'au 2 juin 2008
Refrain

4/ Roadrunner, Diddley Daddy
I'm a man, Before you accuse me
Pretty thing ou bien Mona
On s' rappelle tous ces airs-là
Maraccas et jungle beat
Guitare rythmique et hypnotique
Ambiance toujours électrique
Jusqu'au 2 juin 2008
Refrains

LUNDI MATIN BLUES (E A B)
Mike Lécuyer / Claude Dornier
1 Oh j’ai le blues du lundi matin  La gueule de bois le regard noir (x 2)
Si j’ m’affol’ pas un p’tit peu,
J’crois bien que j’ vais êtr’ encore en r’tard

2 Oh j’ai le blues du mardi midi J’ai mêm’ pas faim, j’ai l’ teint blafard ( X2)
J’écout’ pousser ma barbe,
Tout en m’ planquant dans un placard

3 Oh j’ai le blues du mercredi soir Je suis tout seul, j’ai pas d’ rencard (X2)
Pour oublier tout mon cafard,
Un seul remèd’ prendr’ ma guitare

4 Oh j’ai le blues du jeudi matin Je r’partirai bien pour Dakar (X2)
Mais mon regard hagard
N’ crois’ que des banlieusards blafards

5 Mais j’ai plus d’ blues, vendredi soir C’est le 5ème, mon jour de veine (X2)
Il me rest’ tout le week-end
Pour oublier cette semaine

LE BLUES DE LÉCUYER (E/E5 (G), A E)
Mike Lécuyer / Claude Dornier

1/ J'ai toujours aimé chanter
Et ça depuis que j' suis bébé
De loin on m'entendait hurler
De drôles de notes aux sons bleutés
Mon papé en douce rigolait
Puis avec moi s' mettait à chanter
On l’ prenait pour un fêlé
Quand il m' disait "allez bébé"
Refrain :
Chante chante chante Chante-nous ton blues Lécuyer
Chante chante chante Chante-nous ton blues Mike Lécuyer

2/ Sur les traces de mon papé
Oh oui j'ai beaucoup voyagé
Et journée après journée
On découvr’ la réalité
Le blues ne dit qu' la vérité
C’est pour rire ou (bien) pour pleurer
Une guitare, un goulot sculpté
Et tout l' mond' s’ met à chanter
Refrain

4/ J'ai toujours aimé chanter
Et ça depuis que j' suis bébé
Et même si je m' suis arrêté
Je n' s'rais jamais un retraité
Y en a qui m' prennent pour un fêlé
Et d'autres qui m' disent ensorcelé
Mais mon blues va vous envoûter
Vous faire danser, vous faire chanter
Refrain

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

2008 cd "19 777 879"
(compilation de titres parus en vinyle entre 1977 et 1979)

DES VACANCES (G Em C D)
Mike Lécuyer (ÉDITIONS CRYPTO 1977)
Refrain :
Des vacances, oh ça c’est un vrai
Jour de chance. Bien heureux qu’ils m’aient
Envoyé prendre quelques jours de con-
gés avec tous les frais payés.

Je regarde le ciel, bon sang que c’est chouette
J’entend les vagues et le cri de quelques mouettes.
Ça me change des klaxons et des grandes cheminées
Qui me rendaient malade et me faisaient tousser…

Refrain
J’ai laissé tous mes soucis loin derrière moi,
Les pressions de la ville et tous ses tracas.
Je n’ai plus besoin de calmants pour jouir de la vie,
Je n’ai plus besoin de somnifères pour dormir la nuit…

Refrain
Je marche maintenant sur le sable de la plage
Tandis que le soleil joue à cache-cache avec les nuages.
Mes mains caressent les galets et les coquillages,
Le vent me saoule et je lèche le sel qui se dépose sur mon visage…

Refrain

FRANKENSTEIN BOOGIE
Mike Lécuyer / Bernard Zuang (ÉDITIONS CRYPTO 1977)
Couplet : E B A A E A F# B Pont : A A E E A A F# B

Comme Frankenstein, j’ai pas de veine
Quand je m’amène à une soirée mondaine
Les gens paniquent, me montrent du doigt,
À coup de triques, on me reçoit.

Oh Dracula, il est mieux que moi
Et les nanas, elles ne se méfient pas
Mais si j’étais elles, je ferai gaffe
D’aller au ciel quand il embrasse

Oh ce serait si bon… Oh oui si bon
D’en avoir une à moi… Tout contre moi
Oh serrée dans mes bras. Contre mon sparadrap
J' vous jure qu' j' ferai attention à son joli menton…

Comme Frankenstein, j’ai pas de veine
Si elles se fêlent comme de la porcelaine
Mais que voulez-vous (hou), les filles cette année :
Je les aime comme un fou, elles ne peuvent résister.

GARE DU NORD A 7 PLOMBES DU MAT’ BLUES (A D E )
Yves Phélut Mike Lécuyer (ÉDITIONS CRYPTO 1977)
1) Sur ma banquett' on est 321
A la rigueur on pourrait encore en mettre un
Je tourn'rai bien de l’œil mais ’ y a pas la place

2) On n' s'ra pas la moitié à arriver vivant à Paris
C‘est l' genre de truc qui donne un sens à ta vie
Grandiose et cruelle, c‘est la sélection naturelle !
Refrain :
Gare du Nord à 7 plombes du mat’ blues
(Tchou tchou Tchou tchou tchou) x 3

3) Voilà, ça y est, le train commence à ralentir
Perchés sur les caténaires, les vautours ont un curieux sourire
Au bout du quai, les contrôleurs vérifient leurs chargeurs

4) Au coup d' sifflet tout le monde se jette dehors
Dans les premiers mètres ’ y a toujours beaucoup de morts
On y voit déjà plus clair, je sors mon revolver
Refrain

5) C’est pas tout ça, ’ faut encore passer le contrôle
Le mec en bleu, j’ ’ui en veux pas, y' joue son rôle
Faut bien qu’ tout l’ monde gagn' sa croût’ au prix où est l’ mazout

6) On est là, face à face, nom de Dieu c’ qu’il est grand
Sa casquette jett' des feux, c‘est vachement impressionnant
- Ton billet - J’en ai pas ! - Alors ça va être à celui de nous deux qui dégainera le plus vite !
Refrain

JE N’AI MÊME PLUS DE FRIC POUR FAIRE UN FLIP’ (G A Am, G D C F C G)
Mike Lécuyer / Bernard Zuang (ÉDITIONS CRYPTO 1978)
Quelle heure peut-il être ? Ah, déjà minuit !
Qu’est-ce que je peux faire dans ce troquet pourri ?
Je n’ai même plus de fric pour faire un flip’
Tant pis pour ma copine Dancing Lady…

Sur le boulevard, les derniers banlieusards (doo di doo)
Rentrent dare-dare dans leurs cités-dortoirs (doo di doo)
Ils vont prendre le dernier train à Montparnasse (doodidoo)
Moi j’irais bien faire un p’tit tour au Texas (doo di doo)

Au lieu de ça, je suis à Paris
Entre Denfert Station et Montrouge City
J’avoue que j’ sais plus très bien où j’en suis
Tiens, (y a) la nana du flip’ qui me sourit !

Alors du coup, j’oublie tout mon cafard (doo di doo)
Mes poches sont pleine de paquets de dollars (doo di doo)
J’achète une Jaguar, oh ça c’est le panard (doo di doo)
Avec la nana, oh oui moi je me barre (doo di doo)

On se retrouve à Miami
Ou sur une route de Californie
Ou sur les bords du Mississipi
Mais le garçon crie : on ferme, il est minuit !

Sur le boulevard, les derniers banlieusards (doo di doo)
Rentrent dare-dare dans leurs cités-dortoirs (doo di doo)
Ils vont prendre le dernier train à Montparnasse (doo di doo)
Moi j’irais bien faire un p’tit tour au Texas (doo di doo)

(LA PRISON DE) LA SANTÉ ( A D A D A G D (x2) E E E E C D E)
Mike Lécuyer / Bernard Zuang (ÉDITIONS CRYPTO 1978)
Refrain :
Ils l’ont emmené à la Santé Ils l’ont emmené à la Santé
À mon frangin, oui c’est arrivé
Ils l’ont emmené à la Santé Ils l’ont emmené à la Santé
Pour des conneries, ils l’ont enfermé

Il avait la cote dans le quartier, il commençait même à être respecté
Mais un jour un type nommé Dédé vint chez nous pour l’entraîner
Dans un cambriolage… où ‘ y aurait gros à gagner-

Refrain

Mon frère aimait la sœur de Dédé, ça je lui aurais bien pardonné
Il aurait mieux fait de m’écouter car quand les flics se sont pointés
Le coup a foiré, il s’est fait piquer et les autres se sont tirés-
Refrain

J’aurais dû… ce soir là l’empêcher de s’en aller
Enfermé derrière ces grands murs gris, il n’est plus qu’un numéro
Maintenant il pleure toutes les nuits, je n’ le reverrai pas de sitôt

Refrain

ONCLE PAUL (D D/C D/B (x2), D A G (x4)
Mike Lécuyer / Bernard Zuang (ÉDITIONS CRYPTO 1978)
1 Il est gentil, bon travailleur
Et si les snobs lui font un peu peur
C’est qu’il aime avec son cœur
Et travaille avec ses mains.

2 Chaque matin, il prend le train
À 8 h 30 il arrive à son boulot
Sauf samedi et dimanche, jours de repos,
Qu’il partage entre le billard et le tarot.
Refrain :
Et mon Oncle Paul n’est qu’un petit bonhomme
Et mon Oncle Paul ne dérange personne

3 Samedi après-midi à trois heures moins le quart
Il retrouve son copain Dédé pour le billard.
Il boit un café et un petit marc,
Joue jusqu’à cinq heures et puis repart.
Refrain

4 Le dimanche, Tante Hélène fait le marché.
Pendant ce temps, il est au tiercé.
L’après-midi, c’est le tarot chez René
Et le soir, un film à la télé.
Refrain

ACCIDENT DU TRAVAIL (Am C Am C, D E D E D E D E)
Michel MONNEREAU - Mike LÉCUYER / Mike LÉCUYER (éditions Crypto – 1978)

1 Pour aller bosser je prends le 22
À l’arrêt du bus, je vois ses yeux bleus
Je tombe amoureux, crois-moi ça fait mal
Car je me suis fait une entorse au moral…
Refrain :
Accident du travail. Je vais me faire porter pâle
Accident du travail. C’est l’ coup dur Sécurité Sociale

2 Un grave complexe de supériorité
S’est attaqué à mon chef l’an dernier
À pein’ au job est-il retourné
Voilà qu’il avale son curriculum vitæ…
Refrain

3 Comme vous le voyez, la vie est bien truffée
D’accidents qu’on ne peut pas éviter
Sauf si l’on ne va pas travailler
Et encore, encore, oh oui c’est risqué…
Refrain

Qu’avez-vous mon ami ? Je vais me faire porter pâle
Accident du travail. C’est le coup dur : Sécurité Sociale
Refrain

UN JOUR
Mike Lécuyer / Bernard Zuang (ÉDITIONS CRYPTO 1978)

1/ Nous serons tous évanouis un jour
Nous serons tous épanouis un jour
Nous les rêveurs de l’infini
Nous les chanteurs des galaxies

2/ Nous serons tous futilité un jour
Nous serons tous acclamés un jour
Nous voyageurs de la pensée
Nous les chanteurs de voies lactées

3/ Nous serons tous tragédie un jour
Nous serons tous comédie un jour
Nous inventeurs de notes sucrées
Nous les chanteurs de mots nacrés

4/ Nous serons tous répréhensibles un jour
Nous serons tous indestructibles un jour
Nous les rêveurs de l’infini
Nous les chanteurs des galaxies

Où EST DONC LE BON VIEUX TEMPS ?
A / G (x4) D B / A G E E E A / G (x4) intro : A G E E
Mike LÉCUYER / Ray DAVIES (Kinks) (éditions Intersong – 1978)

1) Quand j’avais 15 ans j’allais au Lycée Lavoisier
Mais je préférais le flipper à tous mes cahiers
Je jouais alors de la basse Et chantais devant ma glace
Peux-tu me dire... Refrain : Où est donc le bon vieux temps (x 2)

2) On écoutait les Stones, Dylan, les Who et les Kinks
Spencer Davis Group, les Troggs et les Pretty Things
Animals et les Yardbirds Antoine, Dutronc, Ronnie Bird...
Peux-tu me dire... Refrain

3) Chaussett’s noires et Chats sauvages et encore avant
Vince Taylor, Berry, Presley, Cochran et Gene Vincent
Certains sont morts maintenant Ce n’ sera plus comm’ avant...
Peux-tu me dire... Refrain

4) Papa et Maman semblent un p’tit peu plus fatigués
Peut-être que mes disques étaient trop forts à écouter
Et les copains du quartier Ils sont presque tous mariés...
Peux-tu me dire... Refrain

C’était quand j’avais 15 ans
C’était quand j’avais 30 ans
C’était quand j’avais 100 ans

UNE TONNE DE BLUES, part 1 Em Am Bm)
Yves PHÉLUT / Mike LÉCUYER (ÉDITIONS CRYPTO – 1978)

1) Tout le monde dormait encore quand je me suis levé
Dans la bouilloire j’ai mis un litre d’eau à chauffer
Y f’ sait plus vraiment nuit, f’ sait pas tout à fait jour
C’est l’éclairage qu’il faut pour dire adieu à l’Amour
Avant d’ partir j’ lui ai quand même glissé 20 dollars
J’avais un kilo d’ blues et il ’ était pas tard

2) Je suis rentré prendre un jus au bistrot d’à côté
Le louffiat s’emmerdait, j’ lui ai payé un café
Pour essayer d’engager la conversation
J’ lui dis : “Hey Mec, si on f’sait une partie d’ Morpions ?”
On a passé un bon moment mais ça n’a pas duré
J’avais vingt kilos d’ blues et c’est dur à traîner

3) J’ai repris mon sac à dos, y’ avait plus qu’ ça à faire
Y f’ sait vraiment pas beau, Y avait même l’orage dans l’air
À la gare de New York, j’étais à contre-courant
Faut foncer dans l’ paquet pour avancer vraiment
J’ai pris un ticket d’ quai jusqu’à Morsang sur Orge
J’avais une tonne de blues en travers de la gorge

J’avais une tonne de blues qui m’empêchait d’ marcher
J’ l’ai mise à la consigne et j’ai jeté la clef (Break)

UNE TONNE DE BLUES, part 2( E7/5)
Mike LÉCUYER / Mauro SERRI

J’avais une tonne de blues qui m’empêchait d’ marcher
J’ l’ai mise à la consigne et j’ai jeté la clef

DÉPRESSION NERVEUSE (G D A E A 7/5, Bm D A C#CB E G Ab)
Mike LÉCUYER / Mauro SERRI

1 Je me suis réveillé ce matin
Avec un mal de tête et mal aux reins
Je vais chez l’ médecin qui me dit :
Mon vieux faut vous calmer sinon vous êtes fini !
Refrain :
Plus d’ travail ni de soucis
Plus d’ cigares ni de sorties (oh oh oh oh)
Plus d’ travail ni de soucis
C’est tout ça qui complique trop la vie

2 (Bon) Je supprime les femmes et la boisson
Je n’ fais plus d’ ramdam dans la maison (oh non)
J’écoute la radio et la télé-é (vi-i-sion)
Avec les publicités je prends mon pieds (oh yé)
Refrain

3 Chemises déchirées, chaussettes trouées
Ça c’est le poker avec mes huissiers
Et tant pis si l’on me prend pour un fou
Mais vraiment j’ comprend plus ces gens qui courent partout
Refrain :
Plus d’ travail ni de soucis Plus d’ cigares ni de sorties (oh oh oh oh)
Plus d’ travail ni de soucis C’est tout ça qui complique trop la vie
C’est tout ça qui complique trop la vie
C’est tout ça qui complique trop la vie
Yeah BONSOIR...

MONTPARNASSE
Mike Lécuyer / Bernard Zuang
Je ne suis pas né dans l’ quartier de Manhattan
'Y a pas de palmiers dans ma rue mais des platanes
Et ma p'tite amie n'a rien d'une vraie sultane
Refrain : Car nous notre bled, oui c'est Montparnasse

Avec les copains on se retrouve sur le Boul’vard
Autour d’un baby, d’un flipper ou d’un billard
Ça d'vient la Louisiane quand on tape sur nos tam-tams
Oui ça swingue pas mal… Ca c'est Montparnasse

Et parfois l’on rêve à de très lointains rivages
Mais comme on n’ peut pas se payer de grands voyages
On ferme les yeux, on respire le vent du large
On monte tout en haut… D’ la tour Montparnasse

Si le train va vite et avec beaucoup d’élan
On traversera d’un seul coup cet Océan
On s’ retrouvera dans nos rêves d’adolescents
La rue du Départ… C’est gare Montparnasse

COURS PETIT COURS
Mike LÉCUYER / Mauro SERRI
1 Cours petit cours, tu vas être en retard à l’école
Et surtout ne t’arrête pas pour écouter les oiseaux
Cours petit cours, tu vas être en retard à l’école
Et surtout ne t’arrête pas, oh même s’il fait trop beau
Refrain :
Apprend ta leçon… Apprend ce qui est laid ou beau
Récite ta leçon… Sans en oublier un mot
Ne cherche pas à comprendre ce qu’on te dit
Fais comme ça, et dis merci (et dis merci)

2 Cours petit cours, tu vas être en retard à l’école
Et surtout ne t’arrête pas pour regarder les poissons
Cours petit cours, tu vas être en retard à l’école
Et surtout ne t’arrête pas pour parler aux vagabonds
Refrain

3 Cours petit cours, tu vas être en retard à l’école
Et surtout fais bien semblant d’aimer tout ça
Et surtout fais bien semblant d’aimer tout ça…

ENLÈVE TES CHAUSSURES
Mike LÉCUYER
Elle dit : “Enlève tes chaussures”
Mais j’ai pas l’ temps de l’écouter
J’ renverse un pot de confiture
Qui traîne au pied de l’escalier

Le bruit réveille la maison
La fille se cache dans un placard
Et moi je reste comme un con
Car son vieux bloque le couloir

Il dit : “Remets tes sandales
Tu vas prendre froid à tes petons
Et si tu veux pas de scandale
Tu t’ barres vit’ fait d’ mon paillasson”

SENS DESSUS DESSOUS (E A E7/9+ D A B)
Mike LÉCUYER / Mauro SERRI
1 Freud joue au pocker Einstein au tarot
Casanova préfère Marilyn Monroe
Et la chambre à coucher Raconte des histoires
À mon frère fatigué Mais qui se marre
Et le voisin bricole Un cerf-volant volé
Pour jouer à pigeon vole Avec ses quintuplés
Refrain :
La fille du dessou-ou-ou-ous voudrait que je la drague-drague
Mais je ne suis pas fou-ou-ou-ou, j’ reste sur mes gardes

2 Freud joue au tarot Einstein au pocker
Marilyn Monroe Range ses affaires
La chambre à coucher Raconte les histoires
D’un Casanova crevé Mais qui se marre (le salaud)
Le cerf-volant bricole Un voisin à la main
Deviendra-t-il luciole Ou gentil lutin ?
Refrain

3 Le pocker joue au tarot Et Freud à Einstein
Avec juste ce qu’il faut D’audace et de veine
Pour gagner les histoires De la chambre à coucher
Casanova dans le noir Se refait une beauté
Le soleil à l’horizon Verdit de frayeur
La famille assise en rond Regarde Télé couleurs
Refrain :
La fille du dessous-ou est montée au-dessus-dessus
Mon cœur est sens dessus dessous, je me suis fait eu !

LE SERPENT
Mike LÉCUYER / Jean-Claude LEVASSEUR

1 Il est bien habillé, complet veston, cravate rayée
Mais toujours discret pour ne pas être remarqué
Il n’a aucun talent, mais ça n’a pas d’importance
Car il est toujours avec ceux qui mènent la danse

Refrain :
Il n’a pas de crocs, mais sa langue est fourchue
Ses lunettes d’écailles cachent ses yeux pointus
Il lance du venin. Son cœur a du sang froid
Il rampe entre les gens pour ramasser sa pitance…

2 Il sait attendre comme on guette une proie
Faisant mousser l’un tandis que l’autre se débat
Il suce les idées pour se faire une personnalité
Il est gentil ou méchant suivant ce que vous donnez

Refrain

3 Mais ne perdez pas de vue qu’un jour ou l’autre
Il vous laissera tomber pour quelqu’un d’autre
Car vous ne pourrez pas toujours être le premier
Et lui n’aura vraiment plus le temps de vous écouter

Refrain

SAMEDI (E9 B A G E)
Michel MONNEREAU - Mike LÉCUYER / Mike LÉCUYER
Ce soir samedi, j’ai mis mes boots et mon jeans (hou)
Mon meilleur pote s’appelle Music Machine (ha)
C’est un vieux juke-box où ’y a toujours des filles (hou ha)
Refrain :
Encore un samedi à tuer
À bout portant dans les cafés
Dans les clubs ou les cinés
Encore un samedi à tuer…

Une semaine de sueur larguée dans le flipper (hou)
Un mois de galère noyé dans la bière (ha)
Un an de solitude passé en attitude (hou ha)

Refrain

© 2008-2013 Bluesiac, une division de Brennus Music