bluesiac

 

jeff

Cadijo
"C'est ainsi..."
Bluesiac BL 8724"
Mai 2020

01 Mr Blues
02 Le Blues De Kinshasa
03 J'T'Attendrai
04 Quelle Sale Journée
05 L'Essentiel
06 Tondre Le Gazon
07 Une Petite pointe D'Ail
08 C'Est Ainsi.mp3
09 Elle N'A Jamais Le Temps
10 Faut Pas Rêver
11 Y'A Pas L'Feu

ecouteEn écoute...

"Mr Blues"

"C'est ainsi"

"Faut pas rêver"

 


.:: L'univers de Cadijo ::.


 Raoul Ficel

MONSIEUR BLUES
Quand j'ai vu l'blues en face de moi, j'lui ai dit c'est toi ou moi
Quand j'ai vu l'blues en face de moi, j'lui ai dit c'est toi ou moi
Il m'a r'filé son ruin'babine en m'disant : « souffle là d'dans et on verra »

Le blues c'est mon copain, il m'a serré la main
J'en ai eu froid dans l'dos, mais c'était quand même rigolo
Quand j'ai vu l'blues en face de moi, j'lui ai dit c'est toi ou moi
Il a attrapé son « dobro », m'a répondu : « on s'retrouve à Chicago »

Moi j'voulais rester chez moi , r'garder l'foot à la télé
Assis dans mon canapé, dans l'frigo les bières au frais
Mon copain l'blues il a pas voulu, m'a dit : « suis moi ou j'te botte le cul »

J'l'ai suivi en tournée, on a eu beaucoup d'succès
Toutes les filles à mes pieds, y'en a même qui m'embrassaient
Quand j'ai vu l'blues en face de moi, j'savais qu'ça finirait comme çà
Le jour où j'suis rentré chez moi, y'a bien longtemps qu'ma p'tite femme n'était plus là

Monsieur Blues, monsieur Blues aide moi à la r'trouver
M'laisse pas comme çà, j't'en prie j'vais en crever
Il a fait la sourde oreille, s'est même tiré avec mon oseille
Je joue toujours l'harmonica, si elle aime çà, elle reviendra

LE BLUES DE KINSHASA
Je vais à Kinshasa Voir les sirènes du Congo (x2)
Si les moustiques ne me tuent pas On pourra danser le mambo

J'visitais le quartier Comme un touriste en sifflotant (x2)
Hey gars, faut pas potographier M'a dit alors cet adjudant

Moi j'vais l'voir gentiment Lui d'mander des explications (x2)
Il m'a dit sérieus'ment Tu es en état d'arrestation

refrain : Kinshasa Kinshasa Voir les sirènes du Congo ....

Deux heures sur le trottoir Personne pour me sortir de là
Deux heures sur le trottoir Faut que quelqu'un me tire de là
Des gens sympas venaient me voir Cétaient les gens de Kinshasa

J'veux une bonne bière Tembo Et puis manger du capitaine
Ooooh une bonne bière Tembo Et j'veux manger du capitaine
Je veux garder le bon tempo Pour vous chanter cette rengaine

refrain : Kinshasa Kinshasa Voir les sirènes du Congo ....

Fièvre jaune, policiers, moustiques Tout ça n'est pas très rigolo (x2)
Mais le seul danger qui me pique Cest les sirènes du Congo

Elles sont toutes magnifiques Et dans leurs yeux plein de fierté
Ces jolies femmes de l'Afrique Qui font son charme et sa beauté
L'Occident et son esclavage N'a pas entamé leur courage

refrain : Kinshasa Kinshasa Voir les sirènes du Congo ....

LE BLUES DE KINSHASA
Je vais à Kinshasa Voir les sirènes du Congo (x2)
Si les moustiques ne me tuent pas On pourra danser le mambo

J'visitais le quartier Comme un touriste en sifflotant (x2)
Hey gars, faut pas potographier M'a dit alors cet adjudant

Moi j'vais l'voir gentiment Lui d'mander des explications (x2)
Il m'a dit sérieus'ment Tu es en état d'arrestation

refrain : Kinshasa Kinshasa Voir les sirènes du Congo ....

Deux heures sur le trottoir Personne pour me sortir de là
Deux heures sur le trottoir Faut que quelqu'un me tire de là
Des gens sympas venaient me voir Cétaient les gens de Kinshasa

J'veux une bonne bière Tembo Et puis manger du capitaine
Ooooh une bonne bière Tembo Et j'veux manger du capitaine
Je veux garder le bon tempo Pour vous chanter cette rengaine

refrain : Kinshasa Kinshasa Voir les sirènes du Congo ....

Fièvre jaune, policiers, moustiques Tout ça n'est pas très rigolo (x2)
Mais le seul danger qui me pique Cest les sirènes du Congo

Elles sont toutes magnifiques Et dans leurs yeux plein de fierté
Ces jolies femmes de l'Afrique Qui font son charme et sa beauté
L'Occident et son esclavage N'a pas entamé leur courage

refrain : Kinshasa Kinshasa Voir les sirènes du Congo ....

QUELLE SALE JOURNEE
J'me suis levé tôt ce matin, Pour faire plaisir à ma fiancée,
J'ai voulu aller chercher le pain, Il pleuvait fort j'étais rincé.

La boulangerie était fermée Ils ont mis une banque à la place
Il pleut beaucoup quell' sale journée Le temps est vraiment dégueulasse

Je suis r'parti au coin d'la rue, Je voulais acheter pour midi,
Chez l'poissonnier une belle morue, Pour régaler deux trois amis.

La poissonnerie était fermée Ils ont mis une banque à la place
Il pleut beaucoup quell' sale journée Le temps est vraiment dégueulasse

J'ai voulu prendre un cassoulet, A la p'tite épicerie du coin,
J'y suis allé en p'tite foulée, Trop tard pourtant c'etait pas loin.

Mais l'épicerie était fermée Ils ont mis une banque à la place
Il pleut beaucoup quell' sale journée Le temps est vraiment dégueulasse

Il me fallait deux trois bricoles, Alors j'ai couru au bazar,
Jolie la patronne, elle s'appelle Nicole, Oui j'l'avoue j'y vais pas par hasard.

Mais la boutique était fermée Ils ont mis une banque à la place
Il pleut beaucoup quell' sale journée Le temps est vraiment dégueulasse

J'voulais r'tirer un peu d'argent, Sur mon petit compte à la poste,
La ou vont les petites gens, Quand la banque les met à la porte.

Mais là aussi c'était fermé Ils ont mis une banque à la place
Il pleut beaucoup quell' sale journée Le temps est vraiment dégueulasse

Je suis allé voir le banquier, Lui raconter ma triste affaire,
Lui dire combien j'étais inquiet, Il m'a dit : « faut pas vous en faire,
Je vous propose un p'tit credit, Vous irez au super marché,
C'est pas aussi mauvais qu'on l'dit, Y'a pas d'raison de vous fâcher,

Vous verrez c'est jamais fermé Même le dimanche y a tout sur place !»
Il pleut beaucoup quelle sale journée Le temps est vraiment dégueulasse.

L'ESSENTIEL (Michel Carraro)
La pudeur, c’est comme une longue maladie,
Qui terrasse l’audace en la mettant au pas,
Et les sentiments ne sont plus que des non-dits,
L’essentiel, c’est alors ce qui ne se dit pas.

Se livrer sans rougir avec sincérité,
Dans les mots de l'instant, on ne se cache pas,
La pensée est plus lente, où est la vérité ?
L'essentiel, c'est souvent ce qui ne se dit pas.

Quand on aime quelqu’un, il va souffrir, c’est sûr,
De ne pas recevoir, de l’amour, les appâts,
De ne pas ouïr les douceurs que l’on susurre,
L’essentiel, c’est dommage mais il ne se dit pas.

On est ému par la belle qui se dandine,
On en brûle et pourtant les mots ne sortent pas,
On attend qu’elle devine, cette petite ondine,
L’essentiel, c’est hélas ce qui ne se dit pas.

Dans les moments où il faut de la retenue,
Où parler ne ferait qu’allonger le trépas,
Où il ne sert à rien de mettre l’âme à nu,
L’essentiel, bien heureusement, ne se dit pas.

S’il eut fallu tout dire pour pouvoir être aimé,
Afin que l’entourage ne se méprenne pas,
Les mots nous trompent et nous trahissent désormais,
L’essentiel, c’est pour nous ce qui ne se dit pas...

TONDRE LE GAZON
La liberté c'est choisir sa prison
Moi j'achète une belle maison
La liberté...une belle maison
Adieu lointains horizons
Il faudra tondre le gazon

Je voulais tant rester nomade
Mes pensées toujours en promenade
Rester nomade...toujours en promenade
Suivre mes rêves et m’envoler
Ne pas repeindre les volets

refrain
Mais dans cette partie du monde Ne rien avoir est une honte
Moi des crédits j’en voulais pas Ma foi, j’ai du me mettre au pas

Au r'voir ma belle douce improvisation
Sur le vol du joli papillon
Au revoir...joli papillon
Je vous laisse maîtresses chéries
Dames musique et poésie

La notice de la ponceuse
Comme paroles paroles de chanson
La notice...paroles de chanson
Avec le bruit de la perceuse
En guise de seule orchestration

refrain

La liberté c'est choisir sa prison
Moi j'achète une belle maison
La liberté...une belle maison
Adieu lointains horizons
Il faudra tondre le gazon
Adieu lointains horizons
Il faudra tondre le gazon
Il faudra tondre le gazon
Il faudra tondre le gazon

C’EST AINSI (CadiJo / Big Walter Horton)
J’ai parcouru le monde
Avalé tant d’espace
Jamais trouvé personne
Qui pourrait prend' ta place

Refrain :
C’est ainsi, j’ai b'soin de ton amour
Mais tant pis, si tu m'quittes un jour

Je commence à comprendre
Combien j’t’ai fait souffrir
J’vais tout faire pour apprendre
Comment te fair' sourire

Refrain
(solo)

J’ai eu tout c’qu’on peut rêver
Tout c’qu’il y a de meilleur
Mais j’ai jamais rien trouvé
Pour remplacer ton coeur

Refrain
( solo)

Aujourd'hui je m' fais vieux
J'ai besoin de douceur
J'ai jamais trouvé mieux
Que ta main sur mon coeur

Refrain

ELLE N'A JAMAIS LE TEMPS
Elle ne me répond pas
Elle n'a jamais le temps
Et moi je n'comprends pas
Pourquoi je l'aime autant
C'est la plus jolie La plus jolie fille que j'aie jamais vue
Elle est si jolie Quand j'la vois marcher dans la rue

Les mots que j'lui envoie
Sont tout pleins de douceur
C'est surement pour qu'elle voit
Tout au fond de mon coeur
C'est la plus jolie La plus jolie fille que j'aie jamais vue
Elle est si jolie Quand j'la vois marcher dans la rue

J'lui demande pas grand chose
Rien qu'un peu d'attention
Juste avant que je n'ose
Lui faire ma déclaration
C'est la plus jolie La plus jolie fille que j'aie jamais vue
Elle est si jolie Quand j'la vois marcher dans la rue

Elle n'a jamais le temps
De consoler mes peines
J'voudrais lui dire pourtant
Qu'elle est toujours ma reine
C'est la plus jolie La plus jolie fille que j'aie jamais vue
Elle est si jolie Quand j'la vois marcher dans la rue

FAUT PAS REVER
Je sortais du docteur, malade comme un chien,
Je me dirigeais chez le pharmacien.
Mais les médicaments n'étaient plus remboursés,
Et moi, je devais payer mon loyer.

J'ai reçu mon salaire, manquaient trois cents euros,
Pourtant j'ai travaillé comme un « négro ».
On m'a bien expliqué, c'est ça la concurrence,
Il faut crever pour sauver la croissance.

Refrain :
Faut pas rêver, faut pas rêver On n'aura jamais fini d'en baver
Faut pas rêver, faut pas rêver Le pire peut toujours nous arriver

Je vais chez le voisin, lui confier ma misère,
Quand je l'ai vu j'ai failli m'etouffer.
Ca fait longtemps que lui, il n'a plus de salaire,
Et qu'il fait les poubelles pour bouffer.

Pour toucher le chômage et les allocations,
J'ai du répondre à un tas de questions,
A croire que j'suis coupable et que j'le fais exprès,
Maintenant je suis surveillé de près.

Refrain

Dans ma jolie maison, au fond de la clairière,
J'étais à l'abri de la pollution,
Mais c'était sans compter les déchets nucléaires,
Qui m'envoyaient toutes leurs radiations.

Le jour de mon trépas j'étais un peu inquiet
Sans savoir où j'allais mettre les pieds.
Mais les copains m'ont dit « A toi la liberté,
Nous, on reste pour se faire exploiter ».

refrain

Me voilà rassuré d'monter au paradis
Je me sentais libre et serein d'esprit.
La vie serait sympa, pour l'éternité,
Plus de soucis, plus de difficultés.

J'ai reçu la pensée de mes braves copains,
Qui disait « On espère que tu vas bien,
Pour nous ici c'est dur, y a plus de liberté »
J'suis r'descendu par solidarité.

Y A PAS L' FEU
Pas la peine de courir Pas la peine de frémir
Au moindre coup de vent Pas la peine d'être devant

Pas la peine de foncer A quoi bon s'défoncer
Vaut mieux rester tranquille Pour pas finir débile

Refrain : Hey hey Y a pas l'feu
Non y a pas l'feu Y a pas l'feu Non y a pas l'feu

Pas la peine de prier Ni d'aller communier
Puis de vivre à l'envers Marcher droit vers l'enfer

Pas la peine de changer Il n'y a pas de danger
A vouloir être humain A se donner la main

Refrain
(solo)
Refrain

Pas la peine de chanter Juste pour se vanter
Faut y mettre son âme Faire couler ses larmes

Pas la peine de dire oui Sans avoir bien réfléchi
Il faut toujours refuser L'évidence déguisée

Refrain
Refrain

© 2008-2012 Bluesiac, une division de Brennus Music
:PF\½à PÚ"ŽÅ